Tiou Tiou Tiou

acheter le CD sur:
ITUNES

Le Clip « Les Gens m’emmerdent » issu du 1er EP de TIOU « On est des gosses ».

Réalisation - Pierre-Etienne Larrous.

Production - Sanfoneiro Creation.

La Route Productions.


tiou a deux ans

tiou_enfant

Tombé dans la marmite:

Un piano à la maison. Le père y passe, quand il n’est pas dans son studio photo, la plupart de son temps. Essentiellement du jazz et du blues. La mère chante sur les standards qu’il joue.
Des vinyles partout mais aussi, des tableaux.
Les deux parents peignent, TIOU s’exprime d’abord par le biais de cette pratique.
Mais il hérite du saxophone de papy.
École de musique municipale mais l’école, c’est pas pour lui.
Ado, il arpente avec ses potes les bars, les concerts, la rue et vit essentiellement la nuit. Un enfant des bistrots, même si le bistrot n’est pas un père pour lui. Plus un pote.
Il découvre les musiques plus minimalistes avec des textes en français.
Il commence à écrire, de plus en plus. Partout. Sur ses cahiers d’école, dans le bus, sur un comptoir. Un jour, il met ses poèmes sur les accords de piano que son père lui a montré.
Les premières chansons naissent.


Des débuts faussement solitaires:

Après (pendant ?) 2 ans d’études musicales à l’IREM ( institut régional d’expression musical, à Bordeaux) où il apprend le saxophone et les joies du solfège, il monte avec quelques amis un groupe pour jouer dans la rue, LE SAMOUSS. De la chanson mais avec un esprit Punk. L’envie de s’exprimer encore un peu plus les poussent à jouer dans les bars, pour les copains, les assos, les mariages, les soirées dansantes, les bals de promo, les anniversaires, là où il y a de la bière gratuite, là où l’on veut bien d’eux, là où on ne veut pas d’eux aussi.
Ils sont deux à composer mais TIOU joue principalement du saxophone.
Après un voyage Andalou, le groupe se dissout et TIOU à encore plus de chansons dans ses bagages. Il a 23 ans, il se lance en solo.

Un apprentissage de la scène seul:

Il a un clavier relié à un sampler/boîte à rythme, le saxo de papy, l’accordéon de Maman trouvé dans une brocante et ses textes.
Il joue partout où on veut bien de lui. Tous les bars-concerts.
En particulier au Chat Gourmand. Un charmant petit resto où il y trouve une cave à concerts, des jeudis « chanson française » organisé par un passionné, ami, motivé, improvisé manager : Bruno Kreitz.
Les caves et les cafés-concerts se remplissent, d’abord par les copains puis par d’autres qui des fois deviennent des copains aussi.
Il joue de plus en plus. Beaucoup.
Grâce à Bruno, il rencontre sa tourneuse et manageuse actuelle Karine Esteban (La Route Productions).
En 2010 il est sélectionné aux P’tites Scènes de l’IDDAC, les scènes d’été girondines, etc…
Il apprend alors le métier sur des vrais scènes.
Des retours, des lumières, un ingénieur du son, (Guillaume Dejouy), des gens pour l’aider à la mise en scène, (Jérôme Martin, Sébastien Blanc, Philippe Albaret…), un public pas bourré.
Ce dernier le découvre en poète chanteur multi-instrumentiste , vu dès ce début professionnel comme un être inspiré, généreux et désinvolte.
« Tiou, jeune artiste de 25 ans aborde les scènes de cafés en bistrots munis de son saxo, son accordéon et son clavier pour nous parler d’amours déçues, de ses excès d’alcool, de son égo trop fort, ainsi que de ses fragilités et paradoxes.
Sur scène, ce garçon s’est donné pour objectif de nous rendre heureux. Et TIOU on aime tellement ce bonhomme qu’on a envie de faire partager ses textes à tout le monde. On y retrouve avec bonheur des chansons accrocheuses ponctuées par quelques envolées slam sur des couleurs musicales très éclectiques (blues jazz rock reggae). »


Tiou agrandit :

Aujourd’hui, TIOU représente la relève de la jeune scène française, promis à l’incarnation du « rock-hip-hop-brélien » en France.
Après plus de 150 concerts solo réalisés un peu partout en France, il s’entoure dès mai 2012 de jeunes musiciens complices, passionnés, nourris aux influences diverses : jazz, rock, électro-blues-hip hop.
Les morceaux originels du poète ont été triturés, nourris et sont sortis éclairés d’une nouvelle énergie, d’un nouveau souffle venu d’ailleurs.
Cette transformation s’est révélée d’abord sur scène et le retour positif fut immédiat : TIOU remporte les bravos du public de la Scène Découverte du festival « Alors…Chante ! » de Montauban 2012 … suivant ainsi les traces de Carmen Maria Vega, Yves Jamait, Vendeurs d’Enclumes, Renan Luce, Jeanne Cherhal…
Il fallait ensuite le suivre sur sa tournée nationale où on pouvait voir que TIOU et ses musiciens s’en donnaient à cœur joie, comme des gosses friands de sensations musicales fortes.

La sortie du 1er EP de TIOU « ON EST DES GOSSES ! » : la concrétisation

Depuis ses débuts de scène, le nom de TIOU se répandant telle une traînée de poudre un peu partout en France, il était temps alors de travailler dur pour sortir un 1er disque décalé, inspiré à l’image de l’artiste phénomène sur scène et enfoncer le clou des rumeurs. C’est chose faite.
Le 6 titres de TIOU « ON EST DES GOSSES ! » enregistré dans le célèbre studio Polygone à Toulouse, confirme toutes les espérances..!

REFERENCE SCENES

Lauréat du Festival Alors…Chante! 2012 de Montauban : les bravos du public
1ere partie de Carmen Maria Vega, de TRYO, Festival MUSICALARUE (Luxey), Festival POLYSONS (Montbrison), Biennale de la chanson (Bruxelle), L’Eté à Pau (64), Festival «EN BONNE VOIX (Pessac), Printemps de Bourges Off, …Entre fin 2010 et 2012, TIOU a tourné dans plus de 100 lieux : cabaret, centres culturels, festivals…

Les Mots de Tiou :

« Le partage de la scène à plusieurs est pour moi une première consécration de tout un travail qui a débuté il y a déjà plusieurs années. Même si j’ai vraiment beaucoup appris au niveau scénique lorsque je tournais en solo, c’est entouré de musiciens que j’imaginais déjà les morceaux que je composais.
Dès le début de l’aventure, des premières esquisses musicales, je concevais mes chansons en tant que brouillon pour un aboutissement futur ; aussi lointain pouvait-il être.
J’enregistrais, jouais chaque morceau en me disant que ce n’était qu’une première étape.
Je les entendais avec des arrangements différents, une assise musicale plus conséquente.
Une envie, un besoin de faire grandir mes morceaux par des musiciens expérimentés, passionnés et surtout, avec une personnalité authentique.
Pas des exécutants, ni seulement « des techniciens », mais des personnes qui s’investissent entièrement dans mon projet artistique ; qui se l’accaparent, le comprennent et y plantent leur graine, leur vision de l’art et de la musique.
Vins’, Greg et Xav’ ont chacun une personnalité authentique et très marquée autant musicalement qu’humainement. Ils apportent chacun à leur manière une fraîcheur et une densité artistique au sein de chaque morceau.
Nous faisons parti d’un tout. Chacun à une place plus qu’essentielle et nous ne pourrions penser nos musiques avec l’absence de l’un de nous.
La volonté d’avoir un son particulier, original a toujours été présente, c’est donc dans une recherche sonore à la fois moderne et décalée que je voulais que mes textes soient soutenus, qu’ils soient mis en valeur certes, mais que la musique ait une place aussi importante que les mots.
Le vœu de ne jamais se cantonner dans un style musical est une résolution prise depuis longtemps et qui est devenue commune à nous quatre.
Être constamment à l’affût de nouvelles sonorités, dans la recherche d’une diversité qui permettrait d’englober une identité musicale intense, variée mais propre à nos personnalités.
Aujourd’hui devenus amis, notre complicité s’accentue et je suis heureux de constater que l’on forme réellement un groupe !
Un groupe de musique certes, mais aussi un groupe de potes qui partagent, échangent les même valeurs. Celles de l’écoute de l’art et de l’humain.
J’espère que tout cela se ressent sur scène, se transmet dans les morceaux car nous, on s’amuse comme des fous ! »

TIOU

Tiou

Auteur/Compositeur/Interprète

Vins'

Batteur/Percussions/Arrangeur

Greg

Guitare/MS20/Arrangeur
Bassiste de formation (jazz aux musiques actuelles) et complice de longue date avec le batteur.

Xav

Claviers/Moog/Arrangeur
Pianiste de formation classique, Xavier Duprat a étudié au sein des Conservatoires de Bordeaux, Périgueux et Toulouse.


19 décembre

bordeaux (33)

théâtre la lucarne



22 janvier 2016

cenon (33)

Rocher de Palmer (quartet)

le site


fin de la tournée slam avec jazz combo box

festival DARC (2)

photos

festival DARC (1)

photos

Montauban 2013

photos

bourges 2013

photos
video

teaser de l’EP

vidéos
video

Musicalarue [luxey]

vidéos
video

interview Montauban 2012

vidéos

concert antirouille

photos

@tiou

Suivre sur twitter

théâtre de La Reine Blanche

« TIOU, artiste révélé à l’occasion de la 27ème Edition du prestigieux Festival de chanson Alors Chante ! de Montauban, Lauréat des Bravos du Public … cet artiste suit ainsi les traces d’Yves Jamait, Vendeurs d’Enclumes, Renan Luce, Jeanne Cherhal… Très bon auteur interprète, pluri-intrumentiste, poète généreux, chanteur, slameur… Il nourrit son répertoire de textes sentimentaux, conscients voire futuristes ! A fleur de peau, plein de panache, charismatique et théâtral, on le nommerait volontiers digne héritier de Jacques Higelin… A suivre de très près ! »
Boris Gasiorowski programmateur du « théâtre de La Reine Blanche ».

SUD-OUEST 05/12/2012

Un petit salut d’abord à la Coupole de Saint-Loubès, salle donnant d’habitude dans les têtes d’affiche du music-hall ou dans les animations locales. La programmation s’est enrichie cette année d’une soirée-découverte. Et celle d’un jeune gars qui promet dans le landerneau d’une chanson-cabaret sans clichés.
Mai 2012. Festival Alors chante ! de Montauban, référence nationale pour sa sélection de découvertes que public exigeant et jurys de professionnels accompagnent et récompensent. Le premier saluera Tiou, jeune gars au gilet gris et à la gouaille réaliste idéale pour cette audience rompue au défilé des prétendants à la relève.

Du jazz, de la java, une gueule

Tiou, alias Matthieu Andreau, a grandi artistiquement dans les bars où les concerts sont rudes mais formateurs. Multi-instrumentiste (piano, accordéon, saxophone, mélodica), il tient tranquillement une scène seul mais c’était peut-être là l’écueil semble-t-il surmonté : à vouloir trop montrer, on fait dans la démonstration. L’économie du spectacle pousse parfois à trop en faire.
Trois musiciens (et quelques moyens) plus tard, Tiou a assis son savoir-faire, fait de textes caustiques ou tendres sur des mélodies éclectiques (du jazz… à la java). Clown pour la galerie ou pote qui pleure sur votre épaule, le Bordelais balaie le spectre des registres avec (presque) toujours justesse. À l’instar de son grand frère toulousain Manu Galure, tout est affaire de dosage pour des garçons volontiers prolixes en transitions nourries.
Intéressant donc d’aller voir Tiou à un moment où il se cherche encore mais où le plaisir du public est déjà là, puisque le talent du bonhomme est incontestable. Trois compères aux claviers, basse-guitare et batterie : ceux qui ont vu Tiou seul découvriront autre chose, les autres découvriront tout court, cette gueule de piaf énervé.



SUD-OUEST 02/06/2012

Alors, Tiou chante

Tiou sera le Bordelais du festival En bonne voix, aujourd’hui, après avoir soulevé l’enthousiasme à Montauban.

Tiou, avec un accordéon chiné par sa mère dans une brocante et le sax de son grand-père. (Photo W. D.)
Tiou, avec un accordéon chiné par sa mère dans une brocante et le sax de son grand-père. (Photo W. D.)

Tiou, comme un surnom qui pourrait devenir plus célèbre que le nom : Mathieu Andreau. En mai, au festival Alors… Chante de Montauban, la cigale a engrangé les prix avant l’été : prix du CCAS (le puissant CE d’EDF), prix du Théâtre de la reine blanche, 3e prix du jury, et prix du public (Bravos du public). Tiou a donné 40 minutes du premier spectacle avec son groupe. Samedi, le festival En bonne voix de Pessac aura droit à la version intégrale.Une première en France et peut-être ailleurs : « L’intérêt du festival découverte de Montauban qui attire d’abord des professionnels, c’est de permettre d’obtenir des dates. On va faire la tournée des centres de vacances du CCAS, le Théâtre de la reine blanche va nous ouvrir des salles à Paris, ailleurs en France et peut-être en Belgique et au Canada. Quant au Festival de Pessac, il va nous faire rencontrer plein d’autres artistes. Peut-être que ça débouchera sur des collaborations. »

Chanteur à texte

C’est d’ailleurs sans doute comme ça, au gré des soirées et des concerts, que s’est constitué il y a trois mois le groupe de Tiou. Le parcours de chacun en témoigne : Vincent Sauve (batterie) et Xavier Duprat (clavier) viennent du groupe Fada, Greg Vouillat (guitare et basse) a appartenu à plusieurs formations… Et Tiou le Bordelais en a eu assez de jouer en solo.Pourtant, l’auteur-compositeur était autonome, avec son clavier, ses boîtes à rythmes, le sax de son grand-père et… sa voix à lui : « J’ai débuté dans des bistrots de Bordeaux, notamment grâce à Bruno Kreitz qui organisait les jeudis chanson française au Chat gourmand. »
Car baigné de la musique de Brel, Brassens, Loïc Lantoine, ou celle plus hip-hop d’Oxmo Puccino, encouragé par ses parents musiciens de jazz, Tiou est un chanteur à texte. On a pu s’en rendre compte l’an dernier sur les Petites scènes de l’Iddac et les Scènes d’été en Gironde : « C’est là que j’ai commencé à travailler le son et la lumière avec Guillaume Dejouy. »
Forcément, ça lui a donné envie de voir encore plus grand, d’où le groupe. Après avoir erré d’un lycée à l’autre dans sa jeunesse, goûté à la peinture qu’il n’a pas abandonnée mais seulement mise entre parenthèses, à 26 ans, Tiou semble être vraiment… En bonne voix.
WILLY DALLAY

Are You a Human?

Enter the sum of 12 + 13 below to prove you are a human.
Contact Management Tournée
La Route Productions
Karine Esteban

06.63.60.40.06
info@larouteproductions.com
www.larouteproductions.net