Tiou

Réverbère

Assis dans l’noir
de nos lumières,
je bois l’espoir
au fond d’une bière.
Dans c’monde pourri,
quand il fait jour,
j’vois qu’les débris
des beaux discours :
“ça ira mieux
(Depuis 1000 ans),
On s’ra heureux
Mais pas maint’nant”

On peut rêver
pour s’sentir mieux
de s’regarder
dans l’blanc des vieux,
ça n’changera rien
à nos cercueils;
je n’suis pas bien
dans vos fauteuils…
La terre retourne
pendant qu’on dort,
une guerre de clowns
qui TRUMP la mort.

Veuillez éteindre
vos réverbères,
l’éclat d’un zinc
fera l’affaire !
Nos cœurs en ruine
sont en plein jour,
une belle vitrine
pour les vautours.

J’préfère l’obscur,
je n’ai pas b’soin
de c’qui rassure
vos lendemains.
J’préfère m’assoir
dans les rues sombres,
un exutoire
pour leurs décombres…
Moi c’est la nuit
et ses étoiles
qui m’donnent l’envie
de mettre les voiles.

Mes gueules de bois,
toutes les nuits,
sont une loi
contre l’ennui.
Lorsque Paname
en charentaises
met les belles âmes
en parenthèse,
c’est la lucarne
de leurs mensonges
qui nous retardent
quand ils prolongent.

Veuillez éteindre
vos réverbères,
l’éclat d’un zinc
fera l’affaire !
Nos cœurs en ruine
sont en plein jour,
une belle vitrine
pour les vautours.

Mais j’suis pas contre
d’être avec vous,
faire des rencontres
car plus y’a d’fous,
plus on rigole,
plus on s’unit,
séchons l’école
des abrutis,
celle des élites
qui rend débile !
Une république
pour imbéciles.

Si nos cantines
au glyphosate
sont des comptines
à bureaucrates,
allons gerber
sur leurs trottoirs
c’qu’on a bouffé
comme des clochards…
Ça ira mieux
depuis demain,
pour vivre heureux
soyons humains !

Allons rejoindre
la vraie lumière
qui n’a pas b’soin
de réverbère.
Sous nos poitrines,
il y a l’amour,
une belle vitrine
pour nos vieux jours !

Réverbère

Assis dans l’noir
de nos lumières,
je bois l’espoir
au fond d’une bière.
Dans c’monde pourri,
quand il fait jour,
j’vois qu’les débris
des beaux discours :
“ça ira mieux
(Depuis 1000 ans),
On s’ra heureux
Mais pas maint’nant”

On peut rêver
pour s’sentir mieux
de s’regarder
dans l’blanc des vieux,
ça n’changera rien
à nos cercueils;
je n’suis pas bien
dans vos fauteuils…
La terre retourne
pendant qu’on dort,
une guerre de clowns
qui TRUMP la mort.

Veuillez éteindre
vos réverbères,
l’éclat d’un zinc
fera l’affaire !
Nos cœurs en ruine
sont en plein jour,
une belle vitrine
pour les vautours.

J’préfère l’obscur,
je n’ai pas b’soin
de c’qui rassure
vos lendemains.
J’préfère m’assoir
dans les rues sombres,
un exutoire
pour leurs décombres…
Moi c’est la nuit
et ses étoiles
qui m’donnent l’envie
de mettre les voiles.

Mes gueules de bois,
toutes les nuits,
sont une loi
contre l’ennui.
Lorsque Paname
en charentaises
met les belles âmes
en parenthèse,
c’est la lucarne
de leurs mensonges
qui nous retardent
quand ils prolongent.

Veuillez éteindre
vos réverbères,
l’éclat d’un zinc
fera l’affaire !
Nos cœurs en ruine
sont en plein jour,
une belle vitrine
pour les vautours.

Mais j’suis pas contre
d’être avec vous,
faire des rencontres
car plus y’a d’fous,
plus on rigole,
plus on s’unit,
séchons l’école
des abrutis,
celle des élites
qui rend débile !
Une république
pour imbéciles.

Si nos cantines
au glyphosate
sont des comptines
à bureaucrates,
allons gerber
sur leurs trottoirs
c’qu’on a bouffé
comme des clochards…
Ça ira mieux
depuis demain,
pour vivre heureux
soyons humains !

Allons rejoindre
la vraie lumière
qui n’a pas b’soin
de réverbère.
Sous nos poitrines,
il y a l’amour,
une belle vitrine
pour nos vieux jours !

Réverbère

Assis dans l’noir
de nos lumières,
je bois l’espoir
au fond d’une bière.
Dans c’monde pourri,
quand il fait jour,
j’vois qu’les débris
des beaux discours :
“ça ira mieux
(Depuis 1000 ans),
On s’ra heureux
Mais pas maint’nant”

On peut rêver
pour s’sentir mieux
de s’regarder
dans l’blanc des vieux,
ça n’changera rien
à nos cercueils;
je n’suis pas bien
dans vos fauteuils…
La terre retourne
pendant qu’on dort,
une guerre de clowns
qui TRUMP la mort.

Veuillez éteindre
vos réverbères,
l’éclat d’un zinc
fera l’affaire !
Nos cœurs en ruine
sont en plein jour,
une belle vitrine
pour les vautours.

J’préfère l’obscur,
je n’ai pas b’soin
de c’qui rassure
vos lendemains.
J’préfère m’assoir
dans les rues sombres,
un exutoire
pour leurs décombres…
Moi c’est la nuit
et ses étoiles
qui m’donnent l’envie
de mettre les voiles.

Mes gueules de bois,
toutes les nuits,
sont une loi
contre l’ennui.
Lorsque Paname
en charentaises
met les belles âmes
en parenthèse,
c’est la lucarne
de leurs mensonges
qui nous retardent
quand ils prolongent.

Veuillez éteindre
vos réverbères,
l’éclat d’un zinc
fera l’affaire !
Nos cœurs en ruine
sont en plein jour,
une belle vitrine
pour les vautours.

Mais j’suis pas contre
d’être avec vous,
faire des rencontres
car plus y’a d’fous,
plus on rigole,
plus on s’unit,
séchons l’école
des abrutis,
celle des élites
qui rend débile !
Une république
pour imbéciles.

Si nos cantines
au glyphosate
sont des comptines
à bureaucrates,
allons gerber
sur leurs trottoirs
c’qu’on a bouffé
comme des clochards…
Ça ira mieux
depuis demain,
pour vivre heureux
soyons humains !

Allons rejoindre
la vraie lumière
qui n’a pas b’soin
de réverbère.
Sous nos poitrines,
il y a l’amour,
une belle vitrine
pour nos vieux jours !

video

Live @ Rocher de Palmer [2]

vidéos
video

Live @ Rocher de Palmer [1]

vidéos
video

Polichinelle (Extrait)

vidéos
video

Concert vs Cancer

vidéos

Eurythmie Montauban

photos
video

teaser de l’EP

vidéos
video

Musicalarue [luxey]

vidéos
video

interview Montauban 2012

vidéos

concert antirouille

photos

Réverbère

Assis dans l’noir
de nos lumières,
je bois l’espoir
au fond d’une bière.
Dans c’monde pourri,
quand il fait jour,
j’vois qu’les débris
des beaux discours :
“ça ira mieux
(Depuis 1000 ans),
On s’ra heureux
Mais pas maint’nant”

On peut rêver
pour s’sentir mieux
de s’regarder
dans l’blanc des vieux,
ça n’changera rien
à nos cercueils;
je n’suis pas bien
dans vos fauteuils…
La terre retourne
pendant qu’on dort,
une guerre de clowns
qui TRUMP la mort.

Veuillez éteindre
vos réverbères,
l’éclat d’un zinc
fera l’affaire !
Nos cœurs en ruine
sont en plein jour,
une belle vitrine
pour les vautours.

J’préfère l’obscur,
je n’ai pas b’soin
de c’qui rassure
vos lendemains.
J’préfère m’assoir
dans les rues sombres,
un exutoire
pour leurs décombres…
Moi c’est la nuit
et ses étoiles
qui m’donnent l’envie
de mettre les voiles.

Mes gueules de bois,
toutes les nuits,
sont une loi
contre l’ennui.
Lorsque Paname
en charentaises
met les belles âmes
en parenthèse,
c’est la lucarne
de leurs mensonges
qui nous retardent
quand ils prolongent.

Veuillez éteindre
vos réverbères,
l’éclat d’un zinc
fera l’affaire !
Nos cœurs en ruine
sont en plein jour,
une belle vitrine
pour les vautours.

Mais j’suis pas contre
d’être avec vous,
faire des rencontres
car plus y’a d’fous,
plus on rigole,
plus on s’unit,
séchons l’école
des abrutis,
celle des élites
qui rend débile !
Une république
pour imbéciles.

Si nos cantines
au glyphosate
sont des comptines
à bureaucrates,
allons gerber
sur leurs trottoirs
c’qu’on a bouffé
comme des clochards…
Ça ira mieux
depuis demain,
pour vivre heureux
soyons humains !

Allons rejoindre
la vraie lumière
qui n’a pas b’soin
de réverbère.
Sous nos poitrines,
il y a l’amour,
une belle vitrine
pour nos vieux jours !

Are You a Human?

Enter the sum of 10 + 5 below to prove you are a human.